Geek, pas à peu prés

Publié le par Le Noun à Montréal

Etre geek lorsque le thermomètre dépasse les trente degrés et que le soleil est une véritable chape de plomb sur nos têtes relève du masochisme pur et simple. En effet, le moindre appareil qui permet la survie du geek se révèle hautement calorifique et insupportable lorsque l’été pointe le bout de son nez. Imaginez votre petit nid douillet sous les toits chauffés à blanc par le soleil assassin, vos fenêtres grandes ouvertes afin d’essayer de faire circuler le moindre filet d’air qui daigne se présenter. Vous, dégoulinant de sueur, stratégiquement placé devant votre ventilateur, une bouteille d’eau fraîche à portée de main, l’ordinateur brûlant en face de vous… Cherchez l’erreur. Ajoutez à cela, pour les plus intenses, la télévision et la console allumée (la plus grosse de toutes). Vision d’horreur : la pièce d’à côté, non technologiquement contaminée, est climatisée…


Vous voilà donc avec une idée assez précise de la situation.

Pour rien au monde le geek ne renoncerait à son plaisir informatique et virtuel. Ou presque…

Sur ce, je m’en vais rejoindre mon univers réfrigéré. Il ne faut pas non plus exagérer.  


Le Noun - Pour vous servir

Publié dans Le coin du geek

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dolce 08/07/2008 16:58

T'es encore vivante (malgre la chaleur), c'est pas mal, non ?

Le Noun à Montréal 10/07/2008 01:29


Oui, mais dans quel état? J'ai hâte que l'on revienne à des températures plus fraîches.